Follow by Email

jeudi 24 mars 2011

Professeurs : acteurs de la pédagogie sur Internet

Difficile aujourd’hui d’échapper à Internet. En effet, à l’ère de l’homo numericus nous sommes sollicités par l’innovation et nos pratiques se sont adaptées à notre environnement.
Si vous êtes ici, c’est que vous aussi vous avez décidé d’en savoir plus sur le sujet.
Tel le personnage de Néo dans le film Matrix vous vous demandez: « Qu’est-ce que la Matrice ? Que faire avec Internet ? Que m’est-il possible d’espérer en tant qu’enseignant dans cet espace virtuel aux multiples facettes parfois connues mais peut-être encore obscures ? ».
Si vous êtes là, assis dans votre fauteuil et devant cet écran, c’est que vous avez décidé de passer de l’autre côté, de comprendre, et d’utiliser les règles de la Matrice en votre faveur.
Vous avez donc déjà décidé de prendre « la pilule rouge » et d’entamer avec nous un voyage initiatique de l’enseignant – acteur d’Internet. Nous disons bien acteur d’Internet, car le temps où le rôle de l’internaute moyen se limitait à consulter des informations sur des sites semble bien révolu.
Aujourd’hui il est assez facile pour un utilisateur moyen de consulter, partager, communiquer, publier des informations sur Internet et ce grâce à un panel d’outils et d’applications Web 2.0 qui ne cessent de se développer et dont la manipulation reste relativement simple (blog, forum, wiki, réseaux sociaux, chat, Twitter, etc.).
Étudiants et enseignants ont souvent une utilisation personnelle de ces outils. Si nous voulons utiliser Internet comme support d’un apprentissage actif pour nos étudiants alors nous devons nous aussi être des acteurs de la pédagogie sur Internet et des utilisateurs créatifs des fonctionnalités Web 2.0. Ce travail passe aussi par la compréhension des applications web 2.0 et de leur spécificité : l’usage induit par un dispositif technique tel que le blog, le forum, le wiki, un réseau social ou Twitter. On parle alors de caractéristiques sémiopragmatiques de ces outils de communication sur Internet.
En nous appropriant ces outils nous construisons, dans une démarche pédagogique, des espaces d’interaction pour nos apprenants qui seront alors de plus en plus impliqués dans un apprentissage horizontal de la langue, c’est-à-dire un apprentissage entre pairs et dans lequel l’enseignant n’est pas la seule source de savoir. Acteurs de leur apprentissage, ils réalisent des tâches qui ont du sens, communiquent, recherchent, traitent et partagent l’information selon des modalités propres à Internet.
Votre entraînement sera intense. Peut-être avez-vous déjà commencé.
Nous vous proposons de répondre à un petit sondage afin de mieux nous connaître et nous préparer ensemble à affronter les défis d’Internet d’aujourd’hui et de demain.
Cliquez sur le lien pour accéder au formulaire dans une autre page :
Sondage professeurs de FLE : vous et Internet
Ce premier billet et le sondage que nous proposons sont l’amorce d’une réflexion commune sur nos pratiques d’enseignant avec les TICE. Adressez-nous vos commentaires et profitez de ce blog pour nous faire part de vos pratiques et de vos réflexions. Rendez-vous dans 15 jours pour la « riposte » à ce premier post.
Lucas Pruet et Laure Girault, enseignants à l’Alliance Française de Paris Île-de-France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire